Qui est en ligne ?
Il y a en tout 14 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 14 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 144 le Lun 1 Jan 2007 - 4:06
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Derniers sujets
» Changer mon adresse mail
Aujourd'hui à 15:52 par le dépassé

» problème au roulage
Aujourd'hui à 12:32 par le dave

» L'hiver est la...
Aujourd'hui à 8:36 par gigi

» Astuce pour faire des économies.
Hier à 21:02 par Christophe LAGILLE

» Pêche en lac, équipement ?
Hier à 16:58 par eurois27

» Astuce pour faire des économies (suite)
Dim 18 Nov 2018 - 12:47 par le dépassé

» Astuce pour faire des économies (suite)
Dim 18 Nov 2018 - 12:45 par le dépassé

» auto pilotage
Mer 14 Nov 2018 - 8:56 par San75

» Pellets babycorn chènevis couleur verte
Mer 14 Nov 2018 - 0:02 par Feelder

Partenaires
 /></a>

Techniques pour pêcher la carpe.

Aller en bas

Techniques pour pêcher la carpe.

Message  gigi le Ven 20 Juil 2018 - 21:26

Salut à tous,

Cet article s’adresse principalement aux débutants qui découvrent la pêche de la carpe et veulent franchir le pas en se lançant dans cette grande aventure qu’est la pêche de la carpe. Cette rubrique regroupe les principales techniques et savoir-faire nécessaires pour pêcher des carpes avec réussite et efficacité en les regroupant en 3 catégories principales: Les pêches de la carpe au poser, les pêches de la carpe au flotteur et les pêches de la carpe à roder.
1. Les pêches de la carpe au poser :

3 variantes principales dans cette catégorie : La pêche de la carpe en batterie, la pêche de la carpe au feeder et la pêche au quiver-tip et/ou swing-tip.

a) La pêche de la carpe en batterie : C’est la technique la plus répandue en France et la plus simple à mettre en place pour le débutant, même si ce n’est pas la plus économique. Avec un peu de retenue et quelques bons conseils, elle peut aujourd’hui être pratiquée par tous.  Pour ce qui est du matériel pour pêcher la carpe sans trop se ruiner si on se contente du strict minimum, voir ici : http://la-carpe.forumactif.org/t10090-lindispensable-le-necessaire-et-le-superflu?highlight=n%C3%A9cessaire

b) La pêche de la carpe au feeder : C’est une technique différente pour pêcher la carpe qui utilise un accessoire spécifique : l’amorçoir ou feeder en anglais. Le terme feeder peut se traduire par chargeur ou mangeoire. Ces 2 appellations expliquent assez bien la fonction de cet accessoire qui permet de regrouper un mélange d’appâts dans une sorte de réservoir dont la forme peut varier : Feeder boom, cage feeder, swing feeder ou encore frame feeder… Quel que soit le modèle choisi, il est fixé sur la ligne avec un montage spécifique. Une fois dans l’eau, il permet de diffuser un mélange d’appâts avec précision au plus près de votre hameçon. C'est une méthode de pêche qui peut s’utiliser aussi bien en eaux dormantes et calmes (étangs, gravières, lacs et barrages, etc.) qu’en eaux courantes et/ou plus agitées (canaux, fleuves et rivières) où l’amorçage de précision est difficile. Cette technique est très efficace si vous rencontrez des conditions de pêche difficiles. C’est une technique idéale quand les carpes ne sont pas très actives notamment l’été en cas de fortes chaleurs. Elle permet de pêcher la carpe sur des zones de pêche profondes tout en amorçant précisement.
La pêche de la carpe au feeder se pratique généralement avec une seule canne.
La canne doit être choisie parmi des modèles en 2 brins, fine, souple mais suffisamment puissante pour supporter le poids du feeder et de son contenu sans casser.
En effet le feeder servant de lest, il est important de vérifier que la canne puisse bien supporter son poids une fois chargée pour éviter les déconvenues au bord de l’eau.
Le moulinet :  Il doit posséder les qualités suivantes : bâti solide, grande puissance du frein et un tour de manivelle d’au moins 90 cm. Il ne doit pas être non plus  trop lourd plus pour ne pas déséquilibrer l’ensemble canne/moulinet.
Le montage feeder se compose d’un corps de ligne, d’un émerillon avec agrafe pour attacher l’amorçoir pour un montage en dérivation ou d’un feeder in-line pour un montage plus direct et d’un bas de ligne se terminant par un hameçon spécifique.
Chaque type d’amorçoir s’utilise dans des conditions spécifiques (fort courant, amorce compacte, dilution lente de l’amorce, etc.) L’un des avantages de la pêche au feeder est d’amorcer de façon très ciblée. Les appâts placés dans l’amorçoir se diluent de façon à laisser des trainées de nourriture à proximité de l’hameçon.
L’amorçage ciblé est un moyen très efficace de pêcher la carpe. Pas besoin de planifier des séances d’amorçage avant de débuter sa session de pêche (comme c’est le cas pour la pêche à la batterie).
NB : La pêche au feeder permet d'attirer les carpes sur le poste, mais aussi les autres espèces présentes dans les environs. Du coup, vous pouvez être amenés à pêcher d’autres poissons notamment des poissons blancs : gardons, tanches, brèmes, barbeaux, chevesnes…
Elle nécessite aussi l’achat d’un équipement spécifique adapté au feeder : cannes, moulinets, piques, détecteurs, etc. ce qui peut alourdir le budget si on l’ajoute au matériel pour la pêche en batterie, mais qui reste abordable si on ne se consacre qu’à cette technique.
                                                                                                                                             
c) Les pêches au quiver-tip et/ou au swing-tip : Dérivées de la pêche au feeder elles sont assez peu pratiquées en France mais en revanche elles restent très populaires outre-Manche où elles sont nées. Elles sont parfois perçues par les français comme originales alors qu'elles se révèlent être particulièrement efficaces, notamment dans les eaux où les autres espèces (brèmes, tanches, etc.) sont présentes.
La première (quiver-tip) utilise une canne spécifique d’un seul brin, armée d’un scion très souple qui sert d’avertisseur de touche visuel.
La canne est légère, fine et courte et repose sur un support en forme de croissant muni d’une entaille en forme de v dans lequel vient se loger le blank.
Le support est placé parallèlement à la berge et la ligne tendue pour que la moindre touche soit visuellement retranscrite par un léger mouvement du scion. La position du pêcheur est spécifique à la technique car il se retrouve de profil par rapport à l’eau. Mains sur la poignée, prêt à ferrer au moindre mouvement, il fixe le scion en permanence, ce qui demande une grande concentration, une attention de tous les instants et une bonne acuité visuelle.
La seconde (swing-tip) encore plus originale utilise elle aussi une canne spécifique en un seul brin munie sur l’anneau de tête d'un filetage sur lequel vient se visser un mini-scion relié à une tétine en silicone. L'ensemble pend en bout de canne, ce qui donne l’impression que la canne est cassée. La canne repose sur 2 supports positionnés devant le pêcheur qui reste la majorité du temps mains sur la poignée, prêt à ferrer au moindre mouvement du scion. La technique est simple : La ligne est lancée sur le poste et le fil  tendu avant d’être légèrement détendu pour que le mini scion semble pendre en bout de canne. A la moindre touche le mini-scion va tressauter ou se relever et le ferrage pourra alors intervenir. Moins fatigante visuellement que la pêche au quiver, la pêche au swing-tip demande quand même de la concentration et de l’attention…
C’est une technique très amusante à essayer, notamment pendant les vacances ou quand on ne dispose que de peu de temps, le matériel est simple, léger et pas très onéreux…

2. Les pêches de la carpe au flotteur :

2 techniques principales dans cette catégorie : La pêche au coup à l’anglaise et la pêche au coup à la grande canne.
                                                                                               
a) La pêche au coup à l’anglaise : Cette technique permet d’aller chercher le poisson à plus grande distance, le moulinet permettant d’atteindre des distances plus grandes qu’avec une simple canne au coup. Cette distance se situe le plus souvent entre 15 et 30 m du bord, mais il existe aussi des modèles destinés à des pêches jusqu‘à 50 mètres qui peuvent alors atteindre 5,80 m de longueur. Plutôt que de chercher le nombre de prises, il s’agit plutôt de rechercher des poissons plus gros, ceux-ci se tenant plus volontiers au large. Elle est particulièrement indiquée en plan d’eau (étangs, gravières, grands lacs) ou en rivière lente et se pratique à l’aide d’une seule canne à lancer, composé de 3 éléments, d’une longueur totale se situant entre 3.60 m et à 3.90 m, équipée de 13 à 15 anneaux sur toute la longueur du blank. L’action est de type semi parabolique, ce qui facilite les lancers et permet d’envisager la lutte avec des poissons de belle taille.
Le moulinet est de type lancer léger spécial anglaise qui se distingue des modèles classiques par une bobine à la gorge moins profonde et garnie de 120 à 150 mètres de fil généralement de 14 à 18 ou 20 centièmes à raison avec comme caractéristique principale de couler. Il est en effet indispensable de pouvoir noyer toute la longueur de fil comprise entre le flotteur et la pointe de la canne, au risque de voir la bannière dériver en surface, poussée par le vent ou le courant, entraînant la ligne loin du coup et empêchant un ferrage efficace.
Le nylon : On utilise donc un fil spécial anglaise, qui sera régulièrement dégraissé sur la bobine du moulinet pour faciliter son enfoncement dans l’eau.
La ligne : Les principes du montage de la ligne sont les mêmes que pour la pêche à la grande canne, puisqu’il s’agit d’équilibrer au plus juste un flotteur devant signaler la touche. Les éléments constituant cette ligne sont par contre spécifiques à cette technique de pêche.  
Le flotteur pour la pêche à l’anglaise est très caractéristique. Il en existe de plusieurs modèles (wagglers, avons, sticks, etc.) mais le waggler pré-plombé qu’il soit de forme droite ou avec un renflement à sa base reste le plus utilisé. Fixé sur la ligne par un seul point pour les pêches où le fond n’excède pas la longueur de la canne ou alors coulissant au-delà, son poids est beaucoup plus important que les modèles utilisés pour la pêche à la grande canne classique puisque c’est la masse même du flotteur qui va définir la distance de pêche et permettre d’optimiser les lancers. Plus la distance de pêche sera lointaine, plus il faudra que le flotteur soit lourd. Il n’est en effet pas possible, même avec une canne puissante de pêcher à 40 mètres avec un flotteur de seulement 3 grammes. Une pêche à cette distance nécessitera d’utiliser un flotteur pesant entre 15 et 20 g  voire plus, mais s’il est correctement équilibré, il offrira une grande sensibilité et permettra de prendre sans difficulté des poissons même de très petite taille. Avec ce matériel, il est tout à fait possible d’envisager combattre des poissons pouvant parfois atteindre plus de 10 kilos sans trop risquer la casse.                                                                             
b) La pêche au coup à la grande canne : Précédemment appelée pêche à la roubaisienne, cette technique est la plus classique et la plus pratiquée. On peut dire sans se tromper que c’est par cette technique de pêche que tout le monde débute.                                      
Le principe est simple : une canne à pêche (dont la longueur peut être très variable), une ligne équipée d’un flotteur, de quelques plombs pour l’équilibrage et un hameçon suffisent à s’initier à la pêche au coup. Ce sont les mêmes outils qu’utilisent les compétiteurs, même si bien sûr ceux-ci sont beaucoup plus sophistiqués et complets. Aujourd’hui, deux types de cannes à pêche pour pêcher au coup à la grande canne existent : Les modèles télescopiques et les modèles à emmanchements. Les matériaux utilisés pour la fabrication des cannes à pêche ont formidablement évolués ces trentes dernières années. Les matériaux modernes issus notamment de l’aéronautique (carbone, kevlar…) ont permis la réalisation de canne au coup d'une longueur impressionnante. Le règlement de la Fédération Française de Pêche Sportive au coup limite à 13 mètres la longueur des cannes, mais il n’y a pas si longtemps on pouvait trouver chez certains fabricants des modèles allant jusqu’à 17 mètres. Concernant ces grandes longueurs, il s’agit uniquement de cannes à emmanchements, les télescopiques se limitant elles à une dizaine de mètres. La plupart des grandes marques de matériel de pêche commercialisent des cannes au coup, mais certaines sont plus particulièrement spécialisées dans ce type de produit très technique.                                                                    
Les cannes : Que l’on pêche la friture ou les gros poissons, la canne à emmanchements permet de s’adapter très rapidement car il suffit d’enlever ou de rajouter des brins pour modifier la distance de pêche, en fonction de ses besoins. Les cannes d’un certain niveau de technologie sont d’ailleurs vendues avec des kits de 4 à 6 mètres, interchangeables permettant de remplacer en quelques secondes la tête de la canne et par là même la ligne utilisée. Les cannes télescopiques nécessitent d’avoir une longueur de ligne + ou - égale à la longueur de la canne. Elles sont donc destinées à des pêches moins éloignées du bord, ou à la recherche de beaux poissons (carpe par exemple) dans des lieux bien spécifiques. La pêche à la grande canne nécessite, si on la pratique régulièrement, beaucoup de petit matériel, à commencer par de nombreuses lignes. Il faut en effet pouvoir s’adapter à des conditions de pêche très diverses, et le panier d’un pêcheur de compétition peut facilement contenir plus de 100 lignes montées et équilibrées au plus juste. Celles-ci auront des caractéristiques différentes concernant le diamètre du fil, le poids et la forme des flotteurs, la taille et le nombre de plombs. En fonction de ces différentes caractéristiques, elles seront destinées à telle ou telle pêche, à tel ou tel type de poisson.                                                                       
Les fils de pêche : Il existe sur le marché des fils de haute technologie, quasiment invisibles dans l’eau, qui ne vrillent pas, et certaines marques proposent aujourd’hui des fils descendant jusqu’au 5 centièmes de millimètres.
Les plombs, même s’ils ne sont plus forcément constitués à 100% de plomb, ont relativement peu changé depuis l’origine. Cendrées ou olivettes, ils ont pour rôle l’équilibrage de la ligne.
Les flotteurs pour la pêche au coup classique ont toute sorte de forme. Effilés, en goutte d’eau, boule, plats, on en trouve même aujourd’hui de forme aérodynamique, spécialement conçus pour la pêche dans le courant. Ces formes sont déterminantes suivant le type de lieu pêché, l’espèce recherchée, le vent, la profondeur et le courant. Un autre critère de choix intervient également : la préférence du pêcheur pour tel ou tel type de forme. Il est fréquent en effet de voir lors de concours, des compétiteurs utiliser des formes très différentes, et obtenir des résultats très comparables.
L’élastique intérieur : Élément devenu indispensable dans cette technique de pêche bien spécifique, il s’est imposé depuis une trentaine d’année. Il permet d’amortir l’action du poisson lors du ferrage et de son combat.Grâce à l’élastique et correctement travaillé, un poisson d’1 kg peut être amené à l’épuisette sur un fil d’une résistance de 300 g seulement. L’élastique est monté à l’intérieur du scion de la canne, sur un ou plusieurs brins, donnant ainsi plus ou moins de réserve de puissance en fonction de sa taille et de sa longueur. Il existe depuis quelques années des élastiques creux destinés principalement aux pêches de gros poissons et notamment de la pêche de la carpe.
Le petit matériel : Outre ces différents éléments directement liés à la ligne, le pêcheur au coup utilise une multitude de petits matériels : sondes, dégorgeoirs, pinces, ciseaux, fronde pour l’agrainage, coupelle d’amorçage. Il a aussi besoin d’ustensiles divers : seaux pour l’amorce, d’une bourriche large et profonde, d’une épuisette, d’un panier siège et/ou souvent même d’une station de pêche faisant office de ponton réglable et offrant une multitude de fonctionnalités : Repose-kits, tamis à amorce, supports divers, etc. mais aussi permettant en compétition de gagner quelques centimètres. Les grandes marques proposent toutes une pléiade de produits parfaitement adaptés à la pêche moderne de la carpe à la grande canne….

3. Les pêches de la carpe à roder :[/b]

Appelée aussi stalking ce qui veut dire "poursuite" ou "traque" en Anglais, c’est à mon avis la technique la plus adaptée à ceux qui débutent et qui ne veulent pas (ou ne peuvent pas) investir dans du matériel lourd, encombrant et coûteux mais qui souhaitent quand même pêcher des carpes en choisissant de s’éloigner des terrains de jeu habituels, souvent surpeuplés et bruyants pour profiter pleinement et sereinement de cadres magnifiques en contact direct avec la nature.
La canne : sera courte pour pouvoir se glisser plus facilement dans la végétation environnante. Les modèles les plus employés sont des modèles en 2 brins mesurant  9 ou 10 pieds (moins de 3 m de long) et d’une puissance se situant entre 3 et 3,25 lb .                          
Le moulinet n’a pas besoin d’être un modèle spécifique, mais il doit être suffisamment solide et fiable car c’est lui qui va absorber en partie la puissance phénoménale des poissons qu’il va bien souvent falloir brider pour les empêcher d’aller se réfugier dans les obstacles.

Il existe de très nombreuses variantes pour pêcher la carpe en stalking, j’ai choisi de ne parler que de deux approches : La pêche au flotteur coulissant et la pêche en surface.

a) La pêche au flotteur coulissant : La ligne se compose d’un fil nylon de 25 centièmes maximum sur lequel on monte un flotteur de type coulissant 2 points venant buter sur un stop-flot du côté haut de la ligne (ce qui permet de déterminer la profondeur de pêche) et sur le premier des plombs côté bas.                                                  
Le bas de ligne sera réalisé en nylon d’un diamètre égal ou inférieur au corps de ligne auquel il sera relié par un nœud boucle dans boucle ou par un nœud d’ajut simple.                
Les hameçons seront choisis en version fort de fer pour faire face aux combats musclés et plutôt de forme arrondie pour pouvoir être eschés avec des appâts de taille conséquente (pellets, graines, micro-bouillettes, etc.)
L’amorçage se fera à la volée, directement sur le poste et sera composée de particules diverses comme des pellets, des graines et ou encore des fragments de Frolic…                      

b) La pêche en surface : est une technique ancestrale qui consiste à présenter un appât à la surface de l’eau. Par temps chaud ensoleillé, la carpe remonte régulièrement en surface pour s'oxygéner, c'est le moment de profiter de la situation pour tenter d'attraper quelques-unes de ces carpes. Pour cela, il suffit de s'équiper d'une canne à lancer de 3 m de longueur couplée à un moulinet de type lancer léger, d'un buldo bien rempli, de monter un hameçon numéro 6 en dérivation à environ 1 m de celui-ci et d’escher avec un morceau de pain à la croûte bien épaisse ou avec une croquette flottante (la plupart des croquettes pour chat flottent) le poids du buldo étant suffisant pour lancer à bonne distance de la berge. La technique consiste à lancer l’ensemble bien au-delà de l’endroit où se trouvent les carpes puis de ramener lentement le montage jusqu’au dessus d'elles et d'attendre la touche sans quitter des yeux le montage, généralement l'attente n'est pas longue. Il est tout à fait possible d’amorcer le poste avec des morceaux de pain s’il n’est pas trop éloigné de la berge ou avec des croquettes pour chat s’il est plus éloigné. Cette petite astuce a souvent comme incidence de déclencher une compétition alimentaire chez les carpes et même de réveiller l’appétit de carpes peu enclines à s’alimenter…

gigi
avatar
gigi
Admin

Messages : 6708
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 60
Localisation : Poisy (Haute-Savoie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Techniques pour pêcher la carpe.

Message  Luc Petit le Sam 21 Juil 2018 - 10:07

Beau travail Gigi, d'autant que ce genre d'article a complétement disparu des forums. Je te remercie de perpétuer aujourd'hui cette tradition de partage de connaissances comme il y avait sur nos forums.
avatar
Luc Petit

Messages : 788
Date d'inscription : 20/10/2011
Age : 69
Localisation : Indre-etLoire

Voir le profil de l'utilisateur http://www.lemerillon.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Techniques pour pêcher la carpe.

Message  gigi le Sam 21 Juil 2018 - 12:46

Merci pour le retour Luc, J'essaye tant bien que mal de perpétuer la tradition des anciens transmettant leur savoir aux plus jeunes...
Le problème c'est qu'aujourd'hui la plupart des pêcheurs qui débutent (jeunes et moins jeunes) ne connaissent même pas les bases de notre pêche, ils passent tout de suite au bateau amorceur avant même de savoir lancer et/ou amorcer précisément, aux ensembles détecteurs + centrale sans fil avant même d'avoir passé la moindre nuit au bord de l'eau, etc. J'exagère un peu mais je ne suis pas loin de la réalité... D'où l'intérêt me semble-t-il de publier ce type d'articles qui peuvent paraître un peu techniques et un soupçon lassant mais qu'ils peuvent s'il le souhaitent archiver et lire puis relire quand ils en auront besoin... C'est une sorte de banque de données libre d'accès, on y pioche, on s'en sert et je l'espère on retransmet à la génération suivante...

gigi
avatar
gigi
Admin

Messages : 6708
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 60
Localisation : Poisy (Haute-Savoie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Techniques pour pêcher la carpe.

Message  Gimli le Sam 21 Juil 2018 - 17:53

Jolie travail l'ami !
J'espère que la pêche à la carpe prendra un autre tournant que celui de la consommation d'artifices inutiles.
Et que le stalking ou la pêche à vue seront d'avantage pratiqué à l'instar du street fishing.
avatar
Gimli
Admin

Messages : 5031
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 25
Localisation : Picardie

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Techniques pour pêcher la carpe.

Message  gigi le Sam 21 Juil 2018 - 21:01

Merci Gimli pour le retour, même si j'émet quelques réserves sur le street fishing. Bien qu'originaire de la Dombes je suis né en ville et ai grandi dans le béton et je préfère aujourd'hui la nature et les grands espaces....

gigi
avatar
gigi
Admin

Messages : 6708
Date d'inscription : 15/05/2010
Age : 60
Localisation : Poisy (Haute-Savoie)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Techniques pour pêcher la carpe.

Message  le dave le Dim 22 Juil 2018 - 16:53

super gigi comme d'habitude rien a dire au top

le dave

Messages : 480
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 36
Localisation : izeaux 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Techniques pour pêcher la carpe.

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum